Les métiers de la R&D

 

 

Lydie

 

Poste actuel : Technicienne de laboratoire et de serre, Bayer Crop Science

 

Site : Centre de Recherche de La Dargoire (CRLD), Lyon (69)

 

Entrée chez Bayer : 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il y a une vraie fierté à voir un nouveau produit commercialisé, quand on a été l’un des premiers à l’avoir eu entre les mains, que l’on a travaillé sur la molécule, qu’on l’a vu grandir... »

Pourquoi vous êtes-vous orientée vers la R&D ?

En entrant chez Bayer après mon DUT d’Agronomie en génie biologique, je voulais surtout « maniper ». J’avais fait des études techniques, je voulais un métier manuel et travailler sur le végétal, ce qui m’a assez vite orientée vers la protection des cultures. Et donc vers Bayer, l’un des rares à combiner laboratoire et serre.

 

Comment se traduit l’innovation à votre niveau ?

Je fais du screening de molécules. J’interviens au tout début de la phase de sélection et de détection, où nous devons malgré tout être au plus près de ce qui serait utile, donc commercialisable, dans 10 ans. Pour anticiper autant, nous sommes aidés par le Marketing. A nous ensuite de créer des tests avec de nouveaux pathogènes en nous inspirant de littératures scientifiques, et de définir de nouveaux protocoles avec de nouvelles techniques.

 

Qu’est-ce qui a le plus évolué à vos yeux ?

Les moyens déployés pour la sécurité et la protection de l’utilisateur ont été phénoménaux. Si, il y a 15 ans, on se limitait au minimum (blouse, masque, gants…), aujourd’hui, nous avons un robot automatisé avec une sécurité utilisateur de 100%. Il nous libère de tâches sans valeur ajoutée et permet d’avoir un débit de traitement plus important en criblant plusieurs milliers de molécules par an.

 

De quoi est fait votre quotidien ?

Chacun sa spécialité au laboratoire. Mon collègue participe au développement d’outils robotiques et je me concentre sur le développement de nouvelles méthodologies avec des champignons et des plantes. Chacun jongle ainsi entre la routine du screening, au même mode opératoire, et, pour ma part, la mise en place de ces nouveaux protocoles. L’équilibre est donc parfait !

 

Vous intervenez très en amont de la chaîne. Comment restez-vous motivée ?

Il y a une vraie fierté à voir un nouveau produit commercialisé quand on a été l’un des premiers à travailler sur la molécule, qu’on l’a vue grandir... Notre travail prend alors tout son sens. C’est encore plus vrai quand les agriculteurs sont satisfaits. On réussit aujourd’hui à avoir des solutions efficaces avec des doses 10 fois plus faibles qu’il y a une vingtaine d’années, et les progrès se poursuivent.

 

Quelles sont finalement les qualités requises en R&D ?

La curiosité est le maître mot, comme la capacité à se remettre en question régulièrement en cultivant un esprit critique et scientifique. C’est un métier complexe, aux délais longs, il faut aussi croire en ce que l’on fait et ne pas se décourager ou considérer l’échec comme une perte de temps. L’enjeu de la recherche, c’est de savoir rebondir !

Voir les Offres

Accès à votre profil

Suivez nous sur ...

Contactez nous

Last update: 7 mars 2016   Copyright © Bayer AG
URL: https://career.bayer.fr/opencms/opencms/fr/people-at-bayer/jobs-bayer/jobs-in-rd/